Togo/PIA : Situation alarmante des travailleurs togolais 

0
67

Les travailleurs de la société RMO au sein de la Plateforme Industrielle d’Adéticopé (PIA) vivent une situation alarmante qui mérite une attention urgente. Une lettre collective adressée aux responsables de la société expose des préoccupations sérieuses concernant les conditions de vie et de travail des employés.

Le premier point soulevé concerne les retards fréquents dans le paiement des salaires. Les travailleurs expriment leur détresse face à ces retards, qui non seulement génèrent du stress financier, mais compliquent également leur accès aux services essentiels tels que le transport et la restauration. Cette situation précaire compromet leur concentration et leur performance au travail, mettant en péril la qualité de leur travail au sein de l’entreprise.

Un autre point majeur abordé dans la lettre concerne les heures supplémentaires. Malgré des accords précédents sur la rémunération des heures supplémentaires, les travailleurs dénoncent l’incertitude persistante quant au versement de ces heures supplémentaires, qui sont parfois absentes pendant des mois. Cette situation engendre un sentiment de frustration et de démotivation parmi les employés, qui est néfaste pour leur engagement et leur loyauté envers l’entreprise.

De plus, les travailleurs expriment des inquiétudes concernant leurs perspectives d’avenir en tant qu’employés de l’entreprise. Le type de contrat proposé par la société RMO limite leur capacité à accéder à des prêts bancaires, ce qui entrave leurs projets personnels et professionnels. Cette situation compromet leur stabilité financière et leur bien-être général.

Les travailleurs soulèvent également des préoccupations concernant l’assurance maladie universelle récemment introduite, qui ne répond pas adéquatement à leurs besoins. En particulier, les travailleurs estiment que les protocoles de prise en charge des maladies et des accidents sur le lieu de travail ne sont pas suffisamment adaptés à leur environnement de travail à haut risque.

Enfin, la lettre aborde la question des congés de maternité, signalant que les employées en congé de maternité ne reçoivent pas leur salaire pendant cette période. Cette situation met en évidence des lacunes dans les politiques de congés de l’entreprise et soulève des préoccupations quant au traitement équitable des travailleuses enceintes.

Dans l’ensemble, la lettre des travailleurs de la société RMO à la PIA met en lumière une situation préoccupante qui nécessite une réponse immédiate de la part des responsables de l’entreprise. Les travailleurs appellent à des mesures concrètes pour améliorer leurs conditions de vie et de travail, garantir le respect de leurs droits fondamentaux et promouvoir un environnement de travail équitable et sécurisé pour tous les employés.

Les autorités compétentes sont invitées à examiner attentivement ces préoccupations et à prendre des mesures appropriées pour résoudre les problèmes soulevés par les travailleurs, afin d’assurer une meilleure qualité de vie et de travail pour tous les employés de la société RMO à la PIA.

La Rédaction

Source : Le Tonnerre

Repondre

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici